Rechercher

Mes enfants se chicanent sans arrêt…Quoi faire?

Dernière mise à jour : 12 avr. 2021


Votre patience est atteinte, vous êtes épuisé et ne savez plus comment intervenir? Vous aimeriez et recherchez une harmonie familiale ?



Pour débuter, je vous propose une réflexion sur les raisons du chamaillage de vos enfants :

Cherchent-ils …

• à se faire comprendre ? C'est une façon de s’exprimer et de verbaliser des émotions.

• à se faire entendre ? C’est la façon qu’ils connaissent pour que l’autre écoute.

• à se faire respecter dans un besoin non comblé? Respect de sa bulle, de faire prendre ses objets, besoin de solitude, besoin d’être stimulé…

• à faire respecter son rôle dans la famille ? (victime, persécuteur, sauveur...)

• à faire voir une injustice ?

• à avoir de l’attention pour qu’on s’occupe d’eux?

• à s’occuper, car ils n’ont rien à faire ?

• à manifester du contrôle dû à des pensées anxiogènes?


Plusieurs raisons peuvent être la fonction des chicanes de nos enfants.


Maintenant, la question se pose :

-Connaissent-ils d’autres façons de s’exprimer ou d’avoir de l’attention?

-Sont-ils entendus quand ils s’expriment calmement par leur frère ou leur sœur?

-Que gagnent-ils lorsque la chicane éclate?

-Savent-ils s’occuper par eux-mêmes?

-Comment ont-ils appris à communiquer leur limite?

-La raison de leur dispute est-elle souvent pour les mêmes raisons ou au même moment de la journée?


Mais comment remédier à la situation ?


Une chicane éclate :

1- Laissez-leur la possibilité de régler leur différend, n’intervenez pas tout de suite. Ils apprennent ainsi à s’exprimer et faire valoir leur point de vue. Écoutez, restez disponible, mais observez de loin.


2- Si la situation dégénère légèrement, une petite intervention de votre part peut être faite pour nommer avec des mots ce que vous croyez qu’ils tentent d’exprimer avec des gestes/paroles. Restez calme et observez si la situation baisse en intensité ou augmente.


3- Si la situation est potentiellement dangereuse (Il y a un risque.). Au besoin, il faut intervenir pour comprendre les intentions et leur point de vue. Sont-ils en colère, sont-ils entrain de s’amuser dans ce chamaillage? Pouvons-nous les aider à ce qu’eux -mêmes trouvent une solution.


4- La situation est dangereuse pour la sécurité. Il est important d’intervenir immédiatement en séparant les enfants (les éloigner un de l’autre). Ainsi, ils retrouveront leur calme et pourront par la suite faire un retour ensemble pour apprendre à s’exprimer adéquatement avec calme.


5- Un conseil de famille peut être nécessaire (lorsque tout le monde est calme et disposé à discuter. Cela peut être le soir venu, le lendemain…) pour que chacun exprime à l’autre ses limites et ses besoins. Questionnez-les. Revenir avec les enfants sur les règles de la maison et les valeurs que vous voulez leur transmettre.


6- Vous pouvez émettre un système de points avec privilèges chaque fois que la situation a été réglée par eux-mêmes. Cela les aidera à constater les avantages et favoriser des changements de comportements.


Vous avez besoin d’aide ? Une TES/coach familial peut vous aider dans ce processus.


Veuillez consulter, dans l'onglet outil- intervention, un résumé de ce blog.


Janie Roy , TES/coach familial.

129 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout